Batalha de Pabie

Posté par ethbaretounes le 3 août 2011

Annonce aux Etats de Béarn de la prise de François Ier et de Henri II de Navarre à Pavie

le 7 mars 1525

HENRI II D'ALBRET

« Dimartz VIIal jorn deu mees de martz mil Vc XXIIIIte, arriba Mte Martii de Peyrac, secretari deu rey, en la present vile de Pau, de Pabia (1) en fora, qui narra cum lo rey de France, Frances de son nom, et nostre sobiran senhor lo rey de Navarra, Henric (2), eren statz prees dabant Pabie per mossenhor de Borboo (3) et per los Spanhols (4), dibees jorn de sent Mathia, en la batalha. »

(1) Pavie: ville de Lombardie en Italie où eut lieu la bataille le 24 février 1525. (2) Henri II d’Albret-Navarre, beau-frère de François Ier et grand-père du futur Henri III de Navarre devenu Henri IV. (3) Charles III de Bourbon, connétable de France passé au service de Charles Quint. (4) Espagnols de Charles Quint, Empereur.

Source: Le Livre des Syndics de Béarn (Gallica-Bnf).

Illustration haut : Portrait d’Henri II d’Albret par Léonard Limousin (entre 1540-1560).

Batalha de Pabie pavie01

La capture de François Ier, point d’orgue d’une défaite cuisante.
Tapisserie du XVIème siècle fabriquée à Bruxelles d’après un carton de Bernard van Orley. Naples, musée Capodimonte.
(© Collection Roger-Viollet)

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

Û LOC

Posté par ethbaretounes le 2 juin 2011

1. Qu’ère û loc desbroumbat: lou camî plé de sègues

Qu’estuyabe la bile e lous grans bastiméns.

Que y’abem estrussat las noustes amous pègues

Enter la bile grane e lous cams de roumén.

2. Û cagnot a l’oélh blu, pergut de queste en questes

Que-ns abè descoubers; que-t lecabe la mâ…

Qu’abè bist coumprés qué n’ère pas de restes,

Qu’abè besougn d’amou: qu’èrem au téms d’aymà.

3. …La bile qu’a minyat, tout an, drin mey de terre.

Lous cassous que soun mourts. E lous grans bastiméns

Que lhèben cap au cèu lous cachàus de la guerre.

E loegn qu’an reculat lous grans cams de roumén.

4. Adare lous camîs que soun néts de sègues!

Qu’ey pergut lou cagnot qui-t balhabe amistat;

Mes qu’ey goardat au co, coum û floc d’ores pègues,

Aquet you ne sey que, qui tu m’abès balhat.

ALEXIS ARETTE

Armanac Gascon 1985-Institut Culturau de Gasconha.

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

Adiu, plane de Bedous

Posté par ethbaretounes le 15 avril 2011

Adiu, plane de Bedous wma 08adiuplanedebedous.wma

Les Chanteurs Montagnards de Lourdes

Album: Maudit Sie L’Amou

Refrain
A diu, plane de Bedous
Cami nau d’Espanhe
D’Aydius soun mas amous
Pujem la mountanhe.

I

Adiu, plane de Bedous,
Gabe qui l’enclabes
Lou sendèr deus amourous
Qu’ei lou de las crabes
Coundusech-tà mas amous
Rigoulet qui’u labes.

II

Mes dejà l’amou tout dous
Trop lèu que’ns separe
Gaboulet de plus en plus
Car toun ounde clare
Quoan jou’m en bau ta capsus
Capbatch que debare.

III

Jou qu’aymi de souneja
Lou loung de ta ribe
D’endéner gourgouleja
Toun ayguete bibe
Sus ta boute d’essaja
Ma cante plentibe.

IV

En passam, digam adiu
Au gigant de pèire.
Cascaret que lou boun Diu
Courouna de gèyre
Quoan lou quilha sus l’arriu
Coum ua cosquilhèyre.

V

Care’t care’t rigoulet !
Peu bousquet d’Ichante
Qu’endeni roussinhoulet
Doun la bouts m’encante
Jou bé’m coupi lou siulet
D’amou quoan eth cante.

VI

Lèu passi toun poundiquet
Qui dance e trémoule
Au brut de l’arricouquet
De l’aygue qui coule
Dance dance poundiquet
Sus l’aigue qui bole

VII

D’aci que’t hei mouns adius,
Huej ta la ribère
Deu sarrot que’m sort Aydius
Aydius qui m’apère
Bachat coum l’esluts deths dius
De quauque lausère.

Paroles et texte de Xavier Navarrot

Musique de R. Ladousse

http://cauhape.bernard.free.fr/chants_bearnais/Planes_de_Bedous.htm

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LENGUE DOU ME PAÏS

Posté par ethbaretounes le 17 février 2011

Au pa dous superbious, ô praube mespresade,

Lengue dou me païs qui m’as jumpat au brès,

Bestide en reyne bère aci que t’èy haussade,

A l’aunou dous ayòus qui houn de fiers oubrès.

En-permou qu’umblamén que t’estabes à case,

Countente de canta dab lous ausèts dou cèu,

Serbide p’ous paysâs en gounèle de rase,

Ne-t bedèn pas au test lou clarejan lambèu.

Amuche-t tau coum ès: riche, beroye e fière,

Hilhe de Roume-e lhèu l’aynade?-aus qui disèn

Que n’ères qu’ue gouje au miey de la ganguère,

E que bédien au mens que lous ans qui passèn

Ne t’an pas esblasit la care ni la pélhe

E qu’ès û floc d’or briu deguens l’aube bermélhe.

Gelos-Pau en Bearn, 1933

siminpalay.jpg

SIMIN PALAY

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

CANSOÛ BIARNESE

Posté par ethbaretounes le 16 février 2011

CANSOÛ BIARNESE mp3 sondaquilestylelettr.mp3

 LA HAÜT SUS LA MOUNTAGNE

Chanson de Despourrins

Interprétation par le groupe des Chanteurs de Lanne en Barétous

L a haut, sus la mountagne, û pastou malurous
Segut au pè d’û hau, bagnat de plous
Sounjabe au cambiamén de sas amous.

Repic
Pots cambia, cò de tigrésse, pots cambia de serbidou
Noû jaméy nou’n trouberas (bis) gn’ àute coum jou.


Cô lèuge, cô bouladge, Disè l’infourtunat
La tendresse et l’amou qui t’ey pourtat
Soun aco lous rebuts qui ey meritat.

Despuch qui tu frequentes,Las gens de coundition
Qu’as près u ta haut bol que ma maysou
N’ey prou haute enta tu d’u cabirou.

Tas aulhes dab las mies, Nou’s degnon plus mescla
Touns superbes moutous, despuch ença
Nou s’approchen deus mes qu’ent’aus tuma.

De richesses me passi, D’aunous de qualitat
Jou nou souy qu’u pastou, mes nou n’y a nat
Que n’eus surpassi touts en amistat.

Encouere que souy praube, Dens moun petit estat
Qu’aymi mey moun berret tout espelat
Que nou pas lou mes beth chapeu bourdat.

Las richèsses deu mounde, Nou hen que da turmen,

E lou mey beth Senhou dab soun argen
Nou bau pas lou pastou qui biu counten.

Adiu cô de tigresse, Pastoure chens amou
Cambia, be pots cambia de serbidou
Jamey nou’n trouberas u tau coum jou.

En cours de correction et de vérification….

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

PYRENEES

Posté par ethbaretounes le 15 février 2011


Pyrenées

Image de prévisualisation YouTube

Montagnes Pyrénées-Chanteurs Pyrénéens de Tarbes

Mountagnes de noustes balées,

D’Aspe, d’Aussau, de Baretous,

Bères, supèrbes Pyrenées,

Toustém que serat mas amous !

Qu’aymi de bostes boscs la crinière daurade

Per l’array clareyan de nouste sourélh d’or,

Y déus négres sapis la supèrbe ramade

Qui sèmble boule au Cèu touca per quauque cor.

Q’aymi de bostes rocs las pénes desnudades

Y lous pics de granit qui, biélhs caps de geants,

Bestits d’u mantou blanc per las blangues nebades

Se drèssen, ourgulhous, ta’spia passa lous ans.

Qu’aymi lous grans arrècs y las grotes de hades

Qu’en bostes flancs ubèrts lous siècles han crusat,

Y déu gabe en furou las aygues desbourdades

Qui passen en traynan l’arbe desarrigat.

Qu’aymi de roc en roc de béde la cascade

En ue proube d’or glissa coum u serpén,

Y déu lac adroumit qu’aymi l’aygue estangade

Qui paréch au sourélh u bèt linsoü d’argén.

Qu’aymi nou sèy pas que de gran y de terrible,

Quauqu’arrè de supèrbe y de mysterious,

De dous y de charman y quauque cop d’hourrible

Qui lou Pay Creatou, Diu, ha metut en bous.

Mountagnes de noustes balées,

D’Aspe, d’Aussau, de Baretous,

Bères, supèrbes Pyrenées,

Toustém que serat mas amous !

Auguste Peyré

1901

Imprimerie de C. Marque (Aoulourou)

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

GARBURE EN Û TOUPÎ

Posté par ethbaretounes le 15 février 2011

 

GARBURE EN Û TOUPÎ garbure

GARBURE

  Que préns û toupî dous grans e que couménces per hica û pè de betèth déns l’aygue réde. Si n’as pas û pè de betèth, que pòds ha dap û yarrét, e sinoû û taloû de yamboû ou û camot. Que y pòds hourni alirots e pates de guits, si te-n demoure de la darrère proubisioû.

  Puch que hès bouri au ménch ûe ore, que y hiques trés cébes talhucades e, au cap de miéye-ore, las arrabes, puch û quart d’ore après, las poumes de tèrre. En seguin, lou caulét – e sàbs, aquéth frisat de Milan coum dìsn – dap quoàt habes si-n as, e lous pourréts, e las carrotes.

  Que sales e que hiques drin de yèrbe prime ou de pìmbou, quàuqus hoélhes de laurè, trés clabéts de canèle. Puch que demoures û téms, que goustes si éy prou salat e que hès bouri tout dous. Atau qu’aberas la soupe e drin de car ta minya. Enta la counserba dinque que sie acabade e ta nou pas la lecha pica, que la hès bouri tout die cinc minutes.

  DENIS DE GARUET

440x290_garburade+oloronEB

Garburade 2010 en Aülourou

http://vuesurlespyrenees.blogspot.com/2010/08/oloron-sainte-marie-la-garburade-2010.html

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

LOUS ESCLOPS BAGNERES

Posté par ethbaretounes le 31 janvier 2011

sabots du Couserans 

esclops dou Couserans

  E  sabet perqué lous esclops bagnerés an la punte tan agude? La rasou qui counechet n’éy pas lhèu la boune…ou la soule. Que y a bèt téms, lous Moùrous qu’abèn traucat l’Espagne e passat las Pirenées.

  Que-s troubaben plâ per noùste sustout héns la bat de Bèthmale (que caleré dise Batmale) en Couserans. Lou capdau que-s aperabe Boubdil coum lou darrè réy de Grenade, que-n ère tagnén. Lou soû hilh tabé que-s aperabe Boubdil e que-s semblabe à soû pay. Més, au loc d’esta patacassè coum ét, qu’aymabe méylèu passeya-s e ana lampounya lou loung dous arrius. Qu’ère fièr gouyat.

  En se passeyan, que bedou ûe yoéne e beroye gouyate dou pèys qui goardabe sas òulhes. Ta lèu qui-s bedoun, qu’estén amourous. Bère auhèrte qui-s seré poudude acaba per û maridàdye coum déns lous coùntes. Més la gouyate qu’abè hèyt acourdalhes dap û gouyat dou pèys estuyat héns la mountagne dap lous òmis qui abèn hoeyut lous Moùrous. Maquisars, si boulet, més lou mout n’ère pas counegut en aquet téms.

   Toutû qu’ou-s abéren meritat, permou que-s preparaben à da la casse aus qui-us abèn embadit la terre mayrane. Entad’aco que-s hasèn arcs e sagetes coùntre lous enemics, e audaban coùntre lous ours e lous sàrris qui minyaben. Dap l’escu, que bachaben entau bilàdye e que saben per las hémnes ço qui-s passabe.

  Qu’éy atau qui lou gouyat e sabou que la soue fiançade e-s en abè troubat gnaùte, e dous màyes, lou hilh de Boudbil!

  Nou decha pas béde lous soûs sentiméns permou que sabè que troubèré lou parat de-s benya à tout de boû.

 Lou die de-s desliura qu’arriba. L’armade dous aulhès bestits de pèts de herums mountagnòus que bacha enta acassa souptemén lous Mòuros.

 Sagetes, lances e espades qu’ous aucidoun e l’arriu qui trubersabe lou bilàdye qu’ère rouy de sang. Après lou coumbat, que hèn û bet passe-carrère. L’aulhè esmalit que-s abè hèyt esclops de nouguè dap ûe punte méy loungue e agude. Que-y clabera sus l’û lou cò dou Boudbil, sus l’àute lou cò de la gouyate trahidoure.

  Qu’em diserat que per Bagnères e las mountagnes lous esclops ne soun pas puntuts enta y clabera lou cò dous enemics.

  Quio. Qu’y enta-s tira la néu e la hangue quoan an tecoat!

  Û DE LA BATBIELLE

Boabdil

Boabdil « El Moro » Emir de Grenade

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

SUS LA MOURT DE NAVARROT

Posté par ethbaretounes le 24 janvier 2011

Xavier Navarrot

 Qu’at èy sabut, au houns de l’Amerique,

 Que s’ère mourt lou cansoè tant aymat!

Qu’eu counexouy au temps de Republique,

 E mey d’u cop toutz dus qu’habem cantat.

Qu’habi pensat encoè de-u tourna bede,

Mes qu’ha dexat aquest mounde trop lèu;

Qu’eu disèn mourt, e n’at bouli pas crede,

E qu’eu parlabi encoère… E qu’ère au cèu!

Que y-ha dètz ans, quoan you parti de France,

Ed qu’em segui dinque soü caminau,

Triste coum you – Mes qu’habèm l’esperance –

E que m’hauré seguit dinques à Pau.

Qu’ens abrassém au pèe de la mountanhe,

Coumptant sus Diu, coumptant sus l’abeni:

Mey qui cregouy que dure ma campanhe…

Ta l’abrassa gnaut cop me cau mouri!

Si pouix yamey houra la terre aymade,

Oun bèt temps ha bedouy la lutz deu cèu

M’en anerèy tout dret a sa countrade,

M’en anerèy ploura sus soun toumbèu.

Ey permou d’ed qu’aymabi la patrie,

Car ed tout soul m’at hasè tout broumba:

Esprit, talent, amistat, poesie,

Tout so qui l’homi aci baix pot ayma.

E puixs qu’habè la maa tant generouse,

Lou coo taa bou, tant gran taus malhurous!

Qu’hauré dat tout, e soun amne amistouse

Que s’apressabe à toutes las doulous.

Sesn u bou coo nou y ha pas nat poete.

Que soun lous de Diu, qu’ey lou talent,

Si nou y ha pas ue bountat segrete,

Si nou y ha pas tabee lou sentiment?

Hilhs d’Aulourou, de Pau e de las serres,

Deus coustalatz e deus Gabes d’aryent

Qui ban pinnant cabbat las arribères,

Nou-ps desbroumbetz deu ha lou mounument.

Que l-y debetz à sa muse gauyouse,

Qui tant de cops e-bs goari lous chagriis,

E qui toustemps hara boste amne hurouse,

Bou grat, mau grat, au sou de souns refriis.

Lou hilh d’Accous qu’habè gnaute musete,

Mes Nabarrot qu’ha taa beroy clarii.

Autant que l’aute aqueste qu’ey poete;

Nabarrot qu’ey lou frai de Despourrii.

L’u de l’amou que canta las misères,

A Teocrite à Birgile paryè;

L’aut que canta plasés, gloris e guèrres,

E deus Biarnés que hou lou Beranyè.

Qu’eu cau ploura lou qui ns-hé tant arride!

Are qu’ey mourt lou rey d ela cansou.

D’en bede gnaut, Diu sab si y a l’ahide

Qui pousque bale au cansoè d’Aulourou?

You n’at crey pas; puixs la lengue biarnese

Que cad toustemps, qu’es ba perde batlèu,

Enta ha plasse a la lengue francese,

Coum hè la lue au sourelh, hens lou cèu.

Prenetz lou doü; hètz broumi las campanes;

Pastous, oülhès, dexatz bostes troupetz

E bienetz touts, deus mountz e de las planes,

Deus coustalatz, deus camps, deus arribetz:

Nou-n manque nat, hilhs de la poesie,

Maynatz besiatz deu Gabe e de l’Adour,

Puixs que batlèu sera soun darrè die,

Ent’aurousta lou darrè troubadour.

Entre-Rios (République Argentine), 1863.


 Alexis Peyret (1826-1902)

Countes Biarnés

Dusième ediciou 1890

Note: graphie originale de la publication.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LOU CAMI BIELH

Posté par ethbaretounes le 15 janvier 2011

LOU CAMI BIELH livret_itineraire_Beost-11421

 Assouciacioû Pierrine Gaston-Sacaze, Béost-Bath d’Aussaü.

  Ne sèy pas oun demourat, més si éy quàuque part oun lous ûs e bòlen û nabèt caminau, e d’àutes nou, qu’èt à plàgne. Aci que-n an hartère dous camioûs qui passen au ras de las maysoûs e qui crèben lou camî. Que sinnen papès enta ha ûe « rocade » qui tournera la pats. D’àutes que soun coùntre, permou qu’an pòu de nou pas abé pratiques à la boutigue si lou moùnde e passen per gn’àute camî. Éts t’abé que hèn sinna, més coùntre.

  En téms ourdenàri, que ba plâ taus pouliticàyres qui dìsen quio à touts. Més de cap à las eleccioûs, si soun trop de l’û partit, lous àutes que bouteran còuntre ad éts. Mediche musique quoan hèn tribalhs per las carrères de las biles. Quin boulét ana ta las boutigues per oun las granes atrunes e curen? Que bachen la cléde. Per aco, tribalhs ou nou, las machantes loéngues que dìsen que calanqueyaben. Lous qui-s at an birat que soun counténs, û cop acabats lous tribalhs, permou que lou moùnde qu’arriben méy adayse.

  Labéts, mercés moussu lou màyre! Si arriben las eleccioûs, aquére gnique-gnaque que poudera ha cambia de papès ta bouta. Be seré hère méy tranquile de-s tira d’aquét hourbàri ta-s ana passeya coum lou noùste poète Alexis Arette sus « lou Camî biélh ».

  Û òmi, biélh tabé, que-s y passéye e lou sou-couc qu’ou hè tourna lous soubenis. Las cassourrétes que-s soun aloungades, més qu’éy toustém lou bén qui bayline lou hoelhùmi, toustem tabé lou troutét de l’esquiròu ou de l’arissoû. Qu’éy aci qui abè la lèbe, aquiu qui panè lou permè poutoû à la Marie en se-n tourna dou bal. Méy enla, l’endrét oun coupaben ligadés taus fagots, e au ras, lou mesplè oun soû pay e coupè lou sabiu, boû ta ha ûe bère agulhade. De cap à l’escu, la pòu de-s decha gaha per la « came-crude » e l’escapade esbaryade de cap ta case. Per la fî, lou poète que trobe au biélh camî û sentimén de pats e drin de gauyou, dap l’ahide de nou pas esta encoère trop biélh coum aquét passeyadou.

  Amics, tournat pensa, bousauts tabé, à las causes biélhes en seguin la carrère qui-n ba ta bòste p’ou miéy dou chantiè qui hournilhe lou sòu. Abisat-pe de-p tòrse lous cabilhas. Lou téms de oéy n’éy pas aysit.

Û DE LAS CADIÈRES

La Republique-Dibés 10 de decéme 2010.

ruban_1_cle2cd52d

 Bedous-Bath d’Aspe 26-09-2009

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123
 

zakariahammoumi |
Science pour Tous |
ekinox21 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'individu et le groupe
| jqsmouanjo
| Cours d'anglais