SALUT AU BIARN!

Posté par ethbaretounes le 23 novembre 2013

 

Salut au Biarn

Que-t saludi, Biarn, dab lou toun cèu de Pau!
Lous touns gabes qui pisnen capbat las arribères,
Lous cams, lous bos, las bits, las mountagnes tan bères
Qui hén qu’és un parsà coum n’y a chic atau.

A boste, lous malaus, cerca ban la santat;
Lous estranyès, a Pau, tan que l’ibèr e dure,
Que troben lou douns prim au loc de la redure.
Ah! d’esta agradiu que pots segu banta-t.

Mounde de qualitat, sourti de ci qu’an bis:
En cap Yane d’Albret, la reyne chéns payère,
May dou nous boun Henric qui, de touts aymat hère.

Boulé que lou paysan, urous, bénte-sén-gris!
Aussi lou diménye, ab pan sinou mesture,
La garie au toupin au ménch ta masquedure!…

Bibe Pau! bibe lou Biarn!

YAN DOU GOUF

RECLAMS DE BIARN E GASCOUGNE
Seteme-Octobre 1912

 

http://www.vins-et-tourisme-en-france.fr/tourisme-du-vin/photos-professionnels/photo75.jpg

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

AU ME PETIT-HILH

Posté par ethbaretounes le 11 septembre 2013

Au me petit hilh,

 

Hilh dou me hilh, ànyou dou cèu

Bachad aquéste an sus la terre,

Oéy que-t souhèti, de Bourdèu,

Boune anade, per la purmère.

 

S’abi las ales de l’ausèt,

Qu’aneri, pendén la yournade,

Pourta-t, you medich, moun souhèt,

Mes, la porte que m’éy barrade.

 

Counsèrbe aquéste paperot

Oun èy barreyat ma pensade.

E, plus tard, pense drin, hilhot,

Au qui-t souhète boune anade.

 

YAN PALAY,

COUNDES BIARNES.

(Quoatau edicioû, 1977, Escole Gastoû Febus).

AU ME PETIT-HILH

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Lou saunéy dous trés petits càssous

Posté par ethbaretounes le 23 décembre 2012

Lou saunéy dous trés petits càssous

Û die héns lou bos trés petits càssous que parlaben de ço qui hasoùrẹn déths quoan estéren baduts grans, e cadû e disè souns proujéts, souns saunéys.

Lou permè esmabut per la luts e las estéles que disèbe : « You quoan sìey badut gran que bouleri que-m transfourmèssẹn en « coffre à bijoux », enta-y hica lous méys beroys dou moùndẹ !… » 

Lou segoun qui aymabe bédẹ lou reflèt dous lugras sus las aygues clares de l’arriu que disèbe : « You quoan sìey badut gran que bouleri que hasoùssẹn de you û gran trés mats enta nabiga sus toutes las mas dou moùndẹ !… »

Lou tresau qui-s plasèbe à espia las luts misteriouses de las candèles déns lous oélhs dous maynats lous dies de grane hèste que disèbe : « You que bouleri bàdẹ hère gran, talamén gran que quoan lou moùndẹ e m’espièssẹn, qu’aboùssẹn à lheba lou cap tout haut e que pensèssẹn au cèu e au Boun Diu !… »

Lous printéms, lous ibèrs, lous estius que passèn lountéms, lountéms… E per û bèth die d’abor, trés bucheroûs que hasoun càdẹ lous trés càssous à grans cops de pioles, qu’ous debiten e qu’ous amien dap trés muléts en û arressegàyrẹ.

Debath la soûe pèth cadû, adare cassourre, que-s imaginabe soun hat à la soûe fayçoû !… E finalamén lou qui auré boulut esta « coffre à bijoux » que feni minyadére à bestia, lou qui auré boulut esta û trés mats que debiengou ûe barque de pescadou, e lou tresau qu’estou debitat en granes pèces e hicat à seca enço d’û menusè.

Lous ans que passèn e lous trés càssous que s’abèn desbroumbat lous lous saunéys, quoan per ûe noéyt d’ibèr ûe douce luts d’estéle que-s pausè sus la minyadére e sus û drin de hé, ûe yoéne hémne que hasou bàdẹ û maynat, soun pay qu’ou hiquè déns la minyadére troussat héns û linçòu. Û sé d’estiu ûe troupe d’òmis que bouloun trabersa û lac dap la barque de pescadou, ûe horte tempèste que-s lhebè e pensè hat-bira tout déns l’aygue, més û d’éths qui semblabe esta lou mèstẹ qu’estenou lous bras e la tempèste que-s calmè. Quoan à las pèces hicades à seca, ûe hourère d’òmis que las prengou enta-n ha ûe crouts enta crucifia lou hilh de Diu.

Qu’éy atau que-s realisèn lous saunéys dous trés petits càssous, lou permè ne poudè pas abé miélhẹ tresor héns la minyadère, lou segoun û capitène de barque dous méy abisats e lou tresau cade cop qui l’espiaben que pensaben à Diu.

Qu’éy doun permetut de sauneya !…

Andrèu de Sarramoune

Coùntẹ primat aus Yocs Flouraus 2012

de l’Institut Biarnés e Gascoû

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

Posté par ethbaretounes le 10 octobre 2012

 regiment2-731x1024

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Lous pouns dou més de may

Posté par ethbaretounes le 25 juin 2012

Lous pouns dou més de may CCF25062012_000004-1024x520

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LA POBLATION DE HERRERE

Posté par ethbaretounes le 29 avril 2012

LA POBLATION DE HERRERE

OU

CHARTE DE HERRERE 

(original de 1278)

Préambule extrait de la charte

    In nomine Patris et Filii et Spritus Sancti, Amen. En aqued temps, quent En Fortaner segnor d’Escot e de Lascu ere, plago a luy per honor e per profieit de si e (de) tota sa terre, que aquere cabdalarie qui ave a Escot volo (la mudar) a Ferrere, e fe aqui poblatio ab autrei e ab voluntat de los homis de Oieu e de Escot et de Escoo (fassen) dreit e ley. Eu qua avant diit laug biencon pobladors de divers termis cum En Gassio de Santz Arric e En Domenge Sanz de Lobinher, e En P. de Clar de Sielosse, N’Arramon Arnaut de Casenave de Ferrere, En Baro d’Artiguelonque, aus quaus lo diit En Fortaner de e (autreia a ) lor e a todz los autres qui apres de lor seren poblantz (au diit laug) meilhors foers e maiors franquesses que ad autres homis de sa segnorie; per so qua los pobla au for d’Oloro en queg en que lo segnor de Bearn poblada los homis de la diite biele d’Oloro.

(…)

Source:

LE FOR D’OLORON, Edition critique par
J. Dumonteil et B.Chéronnet. Marrimpouey-Pau-1981.

 

fichier pdf PHOTOGRAPHIE IGN-HERRERE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LAS COUMUNAUTATS

Posté par ethbaretounes le 24 mars 2012

 LAS COUMUNAUTATS Logo_Miey_de_Bearn-c30c7

 

    Dou téms oun èrem escouliès, à l’ore de-s debertì, que hàsem dus ligots enta ue partide de « tchoure ». Lou yoc qu’ère sìmplẹ, que calè embià lou baloû-ou ço qui-s y semblàbẹ-déns lou « but » d’en face. Noû y abè pas tan de camaligues coum au rugbi. Lou soul chiulet qui-s entenè qu’ère lou dou reyén qui amatigàbe lou yoc quoàn s’èren enmaliciàts. Per la fî, qu’ère la campanéte qui-ns e hasè tournà repréne l’escole.

    Lous yournalìstẹs qui espliquén las partides de la « Seccioû Pauline » au prat dou Hamèu que disén que soun las campanes qui anouncén la fî dou match. Més noû, que soun las esquires, e ço qui apèren « cloches » que serén meylèu lous yougadoùs estros ou lous yournalìstẹs desestrucs enta countà la partide.

    A l’escole, quoàn calè ha lous ligots de yougà, qu’èren lous méy horts qui at hasén, e nat n’aberé gausat dìsẹ de quin coustat e l’agraderé de yougà. Que calè crédẹ…e carà-s.

    En tout cas, la partide que-s hasè enter lous màyẹs qui àben hèyt las equipes chens s’aucupà dous autẹs qui-us courrèn au darrè. Qu’ère la léy dou méy hort la daune. Ne troubat pas qu’éy drin atau las coumunautàts de coumunes qui hèn aquéstẹ an ? Entà quauques ues, arré de cambiat.

    Més entà las autes ? Que y a coumunes qui boulerén las de capsus, d’autes, las besies de l’estrém. Quauques biarnéses que-s boulerén yuntà dab las de Bigorre, més aquestes n’at bolìn pas.

    Aco que hè biscà lou prefèt. Lous yougadoùs que-s an à descidà bistẹ, permou que, passat las bacances, que darà lou cop de chiulét ta hà yougà amasse las ues e las autes.

 

Û DE LA BATBIELLE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

PRINCIPAUTE DE BEARN

Posté par ethbaretounes le 22 février 2012

PRINCIPAUTE DE BEARN bearn1

Carte du XVIIè siècle

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

PRAUBES BIELHS

Posté par ethbaretounes le 12 novembre 2011

 

   Oéy nou y a pas méy biélhs, més « persounes adyades ». Arré de cambiat, més qu’éy atau qui cau disẹ. Que ba calẹ tirà lou mout « biélh » dou dictiounàri, e tabé lou de sourd à remplaçà per: « mal entendant » e choumur per « sans emploi ». Més tourném taus biélhs e aus qui soun fièrs de-n està.

    Que-s arranyen à la méndrẹ prouseyade entà dìsẹ lou lou àdyẹ. « Que-n èy oeytante de hèyts » ou « ballèu nabante » entà-s enténẹ à disẹ que nous-s at darén pas. Quàuquẹ-cop que cau drin afeytà la bertat entà-us ha plasẹ.

    Quàuquẹ-cop û d’aquéts que-p demande : « Quin àdyẹ e-m das ? ». Que cret de parlà en soû méy yoén qu’ét e si n’éy pas lou cas, si l’enterparlàyrẹ e l’anounce soû àdyẹ màyẹ que lou soû, qu’éy plâ escamussat. Aco qu’éy ta-us òmis, permou que las hémnes qu’aymen permè goardà lou secret sus lous ans, e qu’an rasoû. Qu’entertién lou mistèri, sustout qu’an més de mouyéns que lous òmis entà : « réparer des ans l’irréparable outrage », coum at escribou tan beroy Jean Racine.

    Que-s parech que y a oéy, de méy en méy d’òmis qui bòlin tabé demourà yoéns, au méns en aparénce. Que-s hèn brunì la pèt, atau que diserén qu’arriben de la plàye ou de la mountagne en toutes sesoûs. D’àutes que-s tinten lous péus, pas en blanc-qu’éy deyà hèyt-més mayemén en négrẹ, quàuquẹ-cop en rous. S’entertiénen la couloù, permoù lou blanc qu’éy cabourrut, que pòden da l’enlusioû. Malurousamén, ço d’àutẹ noû seguéch pas e si lou téyt paréch toustém nau, las halhasses dou daban qu’anouncen l’àdyẹ bertadè dou qui cerque à l’estrussà en yougan la nature. Que y abè atau û beroy òmi, déns lou téms, toustém fièr e escrirat, més las cames que-u s’en bedèn enta-u pourtà. Emparà-s sus ue cane que seré estat ue bergougne.

    Labéts que-n anabe dap û velo à la mâ capbat las carrères dou bilàdyẹ, chéns yaméy encabalà-s y dessus. Més atau nou tourneyabe pas. Lengues de las machantes que disèn : « Qu’a las arrodes à plat, més entà ço qui hè dou velo, aco ray ». Be y a toutû moùndẹ machans !

Û de la Batbielle.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

FORS ET COSTUMAS DE BEARN

Posté par ethbaretounes le 18 octobre 2011

« LOS HABITANTS DE LA SENHORIA, ET PRINCIPAUTAT, DE BEARN au comensament se regiban per Fors, & Costumas. Et per se entretenir en Libertat, & Observation d’aqueras, elegin sussessivament divers Cavaleês, en Senhors, lò prumê de Bigorre, l’autre d’Auberni, & lò ters Filh deu Prince de Catalonhà, qui regnà, & entertengo lò Poble en Fors, Costumas, & Libertatz, & segon aqueras lós administrá Justicià: & apres luy sons descendens, per ordi, et succession Hereditari. »

Préambule du FOR de 1552 imprimé sous HENRI II D’ALBRET

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123
 

zakariahammoumi |
Science pour Tous |
ekinox21 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'individu et le groupe
| jqsmouanjo
| Cours d'anglais